Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer Responsable
Documents Calendrier des activités
 

Le BAPE a tenu une séance d’information le 26 novembre dernier. La période d’information publique se terminera le 4 janvier 2019.

Pour obtenir les coordonnées complètes des activités de la période d'information, vous pouvez consulter le calendrier.

Retour au haut
rien
Consulter

Le ministère des Transports veut rétablir l’enrochement de protection au-dessus du tunnel Louis‑Hippolyte‑La Fontaine en raison de l’érosion subie au fil du temps. L’enrochement minimal à maintenir est de 1,83 m dans la portion comprise entre l’île Charron et Montréal et la profondeur minimale du chenal de navigation de la voie maritime du Saint-Laurent doit être garantie à 11,3 m. La superficie à enrocher, environ 12 680 m2, représente environ 30% de la superficie totale. L’enrochement nécessaire équivaut, quant à lui, à un volume d’environ 4 346 m3.

Pour effectuer les travaux, l’initiateur utiliserait une drague équipée d’une grue à câble munie d’une benne à roches, trois barges, quatre remorqueurs, un bateau sondeur et un bateau d’appoint. La réception et l’entreposage des pierres s’effectueraient au quai 48 du Port de Montréal, à l’intersection des rues Notre-Dame et Pie-IX, soit à 4 km en amont du site. Les travaux dureraient six semaines entre le 1er août et le 1er décembre.

Les répercussions prévues par l’initiateur et les mesures d’atténuation proposées dans l’étude d’impact

 Selon l’étude d’impact, la principale répercussion de ces travaux concerne une modification de l’habitat du poisson sur une superficie de 1 927 m2. Le dépôt de nouveau matériel sur l’enrochement présent risquerait de perturber la faune benthique, mais ne représenterait pas une perte significative de productivité de l’habitat puisqu’il y a peu d’accumulation de sédiments sur cet enrochement. L’initiateur s’engage à respecter la période de restriction comprise entre le 1er mars et le 31 juillet pour la reproduction du poisson.

Le bruit pourrait perturber les utilisateurs de l’île privée de l’entreprise Croisières Navark et de l’île Charron pendant la période des travaux. L’initiateur mentionne aussi qu’il pourrait y avoir des entraves à la circulation nautique pendant les travaux à l’intérieur de la voie maritime. Les utilisateurs devraient modifier leur trajet pour accéder aux aires de fréquentation et de passages pour la navigation.


Pour obtenir l’information complète sur le projet, vous pouvez consulter l’étude d’impact déposée au Registre des évaluations environnementales du MELCC.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle