Accueil / Mandats / / communiqué   Envoyer cette page
Retour à l'accueil du mandat
 
   

LE RAPPORT DU BAPE EST MAINTENANT PUBLIC

Québec, le 1er juin 2009 – À la demande de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) rend public aujourd’hui son rapport d’enquête et d’audience publique sur le Projet de construction du poste Anne-Hébert à 315-25 kV et de la ligne d’alimentation à 315 kV à Saint-Augustin-de-Desmaures par Hydro-Québec. Ce mandat d’enquête et d’audience publique a débuté le 26 janvier dernier. La commission d’enquête, chargée de l’examen du projet, était présidée par François Lafond, secondé par le commissaire Amadou Diallo.

Le BAPE conclut que le poste Anne-Hébert et sa ligne d’alimentation seraient nécessaires pour répondre à la demande croissante en électricité dans la partie ouest de la Capitale-Nationale, plus précisément pour permettre une livraison d’électricité plus fiable au parc industriel François-Leclerc et assurer son développement. La commission d’enquête a constaté que le soutien de la Communauté métropolitaine de Québec et de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures à l’égard du projet est conditionnel à ce qu’Hydro-Québec consente à implanter des mesures d’atténuation supplémentaires afin d’assurer une meilleure intégration de la ligne d’alimentation dans le paysage à l’entrée de la Capitale-Nationale.

Or, ces mesures d’atténuation consistent à allonger le tracé et à utiliser des pylônes tubulaires plus coûteux, ce qui se traduit par une augmentation significative du coût de construction de la ligne d’alimentation d’environ 12,4 M$, correspondant à plus de 60 % de son coût. Eu égard au coût des pylônes tubulaires, la commission est d’avis qu’Hydro-Québec devrait installer dans le milieu périurbain de la zone agricole protégée de Saint-Augustin-de-Desmaures des pylônes à treillis métallique à encombrement réduit comme supports à la ligne d’alimentation du poste Anne-Hébert projeté.

Dans le but de préserver une cohérence paysagère à l’échelle provinciale et dans la perspective d’une utilisation rationnelle du capital naturel et économique du Québec, la commission considère que le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire aurait avantage à établir des lignes directrices à l’échelle du Québec afin d’accompagner les autorités municipales pour une intégration harmonieuse de pylônes électriques en fonction de leur milieu d’insertion.

Par ailleurs, la ligne projetée nécessiterait un déboisement d’environ 57,1 ha. Ces travaux ainsi que la maîtrise subséquente de la végétation arborescente causeraient une perte permanente d’habitat forestier et de matière ligneuse. Pour la commission, dans une perspective d’une exploitation durable de la forêt, la création d’un fonds d’aménagement forestier par les utilisateurs de la forêt apparaît pertinente. Ce fonds serait voué à la protection des écosystèmes forestiers exceptionnels et au renouvellement de la biomasse perdue, deux aspects nécessaires à une économie durable.

Eu égard à une carence d’information dans l’étude d’impact à propos des pertes de milieux humides qui pourraient être causées par l’implantation de pylônes, la commission a constaté que les personnes susceptibles d’être touchées par le projet n’ont pas été en mesure d’évaluer pleinement les répercussions du projet et de manifester leurs préoccupations, le cas échéant. Ainsi, il serait opportun pour la commission qu’Hydro-Québec dispose à l’avenir dans ses études d’impact d’une information plus complète afin de permettre une évaluation exhaustive du projet par le public.

Enfin, selon la commission d’enquête, l’aménagement et le financement d’un éventuel lien multifonctionnel dans l’emprise de la ligne d’alimentation, tels que souhaités par les autorités municipales et régionales, devraient être sous l’entière responsabilité de celles-ci. Pour ce qui est de l’exploitation éventuelle d’une carrière de granit, il importerait qu’Hydro-Québec détermine judicieusement l’emplacement du pylône d’angle projeté dans le secteur du Cabouron afin de ne pas hypothéquer ce gisement.

LA DISPONIBILITÉ DU RAPPORT

Le rapport d’enquête et d’audience publique sur le Projet de construction du poste Anne-Hébert à 315-25 kV et de la ligne d’alimentation à 315 kV à Saint-Augustin-de-Desmaures par Hydro-Québec est maintenant disponible. Vous pouvez le consulter dans les centres de documentation du BAPE, dans les centres de consultation ouverts dans le milieu visé de même que dans le site Web du BAPE à l’adresse www.bape.gouv.qc.ca. Vous pouvez également en faire la demande au bureau du BAPE, soit en communiquant par courriel à l’adresse communication@bape.gouv.qc.ca, soit en composant le 418 643-7447 ou, sans frais, le 1 800 463-4732.

– 30 –

Source :  Danielle Hawey
              Conseillère en communication
              418 643-7447 ou 1 800 463-4732 poste 533
             danielle.hawey@bape.gouv.qc.ca



 
Retour au haut
 



© Droits de propriété intellectuelle