Accueil / Mandats / Envoyer cette page Ajouter à vos signets
 
Communiqués Comment participer
La commission et son équipte
Documents Calendrier des activités
 


Le rapport du BAPE est maintenant public. Vous pouvez également consulter le communiqué.

Retour au haut
rien
Consulter

Depuis plus d’un siècle, le quai commercial du port de Gaspé (Sandy Beach) accueille des opérations de transbordement de marchandises appartenant à diverses compagnies. Afin de répondre à une problématique de contamination des sédiments aux hydrocarbures polycycliques (HAP) et au cuivre, Transports Canada envisage de décontaminer environ 27 000 m3 de sédiments en place, répartis sur une superficie avoisinant 50 000 m2, au sud du quai. Le cuivre présent dans les sédiments proviendrait du minerai transbordé par des compagnies qui y ont effectué des opérations de chargement de concentré durant plus de 40 ans. Pour leur part, les sources de contamination en HAP seraient liées au bois traité à la créosote utilisé pour la construction de l’ancienne structure du quai, au transbordement de produits pétroliers, aux bateaux de pêche et aux activités militaires de la Seconde Guerre mondiale.

Considérant la complexité des travaux à réaliser, la diversité des choix de traitements disponibles et les coûts importants qui s’y rattachent, le promoteur a décidé de fixer les objectifs techniques et environnementaux à atteindre au terme de la restauration et de laisser aux entreprises soumissionnaires le soin de soumettre les procédés et les technologies qu’elles utiliseraient pour y parvenir. Transports Canada envisage trois options qui comprendraient principalement des activités de dragage, de transport, de gestion de sédiments ainsi que leur acheminement vers des sites d’élimination, de traitement ou de valorisation. Les scénarios incluent également la gestion des effluents liquides issus du traitement des sédiments, avant leur rejet dans le milieu ou leur transport vers des sites autorisés pour élimination. Par ailleurs, l’aménagement d’un quai et de chemins temporaires pourrait aussi être requis avant le début des travaux.

Le promoteur prévoit débuter les travaux au printemps 2014 et les achever à l’hiver 2016. Afin de ne pas compromettre le processus d’appel d’offres, il souhaite conserver les coûts du projet confidentiels.

Pour obtenir l’information sur le projet, vous pouvez consulter la documentation déposée.

Retour au haut

© Droits de propriété intellectuelle