Accueil / Mandats / / communiqué   Envoyer cette page
Retour  l'accueil du mandat
 
 
 
   

Consultation du public

Québec, le 18 août 2006 –  Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Claude Béchard, a confié au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) le mandat de tenir une consultation du public sur les projets de réserve de biodiversité du karst de Saint-Elzéar et de réserve aquatique de l’estuaire de la rivière Bonaventure situées dans la province naturelle des Appalaches, dont les territoires ont été mis en réserve et se sont vus conférer un statut provisoire de protection à titre de réserves de biodiversité et aquatique. Ce mandat débute aujourd’hui le 18 août et prendra fin le 20 décembre 2006. La commission, chargée de l’examen du projet et de la consultation du public, sera présidée par M. Alain Cloutier.  

La documentation rendue disponible

Le BAPE rend accessible à compter d’aujourd’hui le 18 août 2006, la documentation relative aux aires protégées concernées, comprenant notamment les projets de plans de conservation des territoires concernés ainsi que les cadres de protection et de gestion pour la réserve de biodiversité du karst de Saint-Elzéar et la réserve aquatique de l’estuaire de la rivière Bonaventure projetées.

Cette documentation sera mise à la disposition de la population au bureau du BAPE à Québec, au 575, rue Saint-Amable, bureau 2.10 et à Montréal, à la bibliothèque centrale de l’Université du Québec à Montréal, Pavillon Hubert-Aquin, 1255, rue Saint-Denis, local A.M. 100, ainsi que dans les centres de consultation régionaux suivants :

  • Bibliothèque Françoise-Bujold, 95A, rue Port-Royal, Bonaventure ;
  • Conseil de bande des Micmacs de Gesgapegiag, 100, boulevard Perron, Maria ;
  • Municipalité de Saint-Elzéar, 148, chemin Principal, Saint-Elzéar.


La documentation pourra également être consultée en tout temps dans le site Internet du BAPE à l’adresse www.bape.gouv.qc.ca sous la rubrique « Mandats en cours » .

Les travaux du BAPE

La commission du BAPE tiendra une audience publique avec l’objectif d’y associer étroitement la population et les partenaires du milieu. La première partie de cette audience publique débutera le mercredi20 septembre 2006 à compter de19 h. Les séances se poursuivront les jours suivants, selon les besoins des participants et de la commission. Cette première partie de l’audience publique se tiendra à la salle D de la Place Bonaventure en Gaspésie située au 105, avenue de Grand-Pré à Bonaventure. La deuxième partie de l’audience est prévue au mois d’octobre 2006.

Une fois la consultation du public terminée et le rapport de la commission rédigé, le BAPE remettra son rapport au ministre, lequel transmettra au gouvernement sa recommandation concernant la possibilité de conférer aux territoires mis en réserve un statut permanent de protection et les conditions applicables, le cas échéant. Il appartiendra finalement au Conseil des ministres de statuer sur la permanence des réserves de biodiversité et aquatique projetées.

Pour recevoir l’information

Afin d’être informé des activités du BAPE dans le dossier spécifique des projets de réserve de biodiversité du karst de Saint-Elzéar et de réserve aquatique de l’estuaire de la rivière Bonaventure, il est possible de s’inscrire par courriel à l’adresse suivante :
bonaventure-st-elzear@bape.gouv.qc.ca.

Toutefois, si vous désirez recevoir l’information relative à chacun des projets d’aires protégées pour lesquels le BAPE mènera une consultation du public, vous pouvez vous inscrire à l’adresse suivante : aires-protegees@bape.gouv.qc.ca.

Dans les deux cas, vous pouvez aussi vous inscrire en téléphonant au 418 643-7447 ou, sans frais, au 1 800 463-4732.

Les personnes qui désirent obtenir plus de renseignements peuvent communiquer avec
Mme Julie Olivier, conseillère en communication, en téléphonant aux numéros ci-haut mentionnés ou par courrier électronique à l’adresse suivante : bonaventure-st-elzear@bape.gouv.qc.ca.

– 30 –

SOURCE : Julie Olivier
Conseillère en communication
Téléphone : 418 643-7447, poste 539
Sans frais : 1 800 463-4732

FICHE TECHNIQUE

Consultation du public sur les projets de réserve de biodiversité du karst de Saint-Elzéar
et de réserve aquatique de l’estuaire de la rivière Bonaventure

La description des projets

Les projets présentés par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs visent la création de deux aires protégées dans la région administrative de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, soit la réserve de biodiversité du karst de Saint-Elzéar et la réserve aquatique de l’estuaire de la rivière Bonaventure. Elles se situent dans la province naturelle des Appalaches.

Selon la documentation soumise par le Ministère, la réserve de biodiversité projetée du karst de Saint-Elzéar, située à une quinzaine de kilomètres au nord de cette municipalité, est d’une superficie de 44,5 km2. En plus de la grotte de Saint-Elzéar, la plus vieille connue à ce jour au Québec, elle englobe l’ensemble des phénomènes karstiques (corrosion calcaire) connus ou potentiels à l’intérieur du bassin versant de la rivière Duval. Le projet vise également la protection de la biodiversité associée à ces phénomènes.

La réserve aquatique projetée de l’estuaire de la rivière Bonaventure, pour sa part, est située sur le territoire de la ville de Bonaventure et couvre 2,4 km2. Elle s’étend sur l’estuaire à l’embouchure de la rivière, comprenant des îles qui abritent plusieurs espèces floristiques menacées, vulnérables ou susceptibles d’être ainsi désignées. Ce milieu humide côtier constitue également une halte migratoire d’importance pour de nombreuses espèces d’oiseaux et est fréquenté par diverses espèces de poissons, dont le saumon atlantique.

Ces deux aires protégées ont actuellement un statut de protection provisoire à titre de réserves de biodiversité et aquatique projetées. En vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel, les principales activités interdites sur ces territoires sont l’exploitation forestière, minière et hydraulique. Les activités non industrielles telles que la pêche, la randonnée et les activités nautiques seraient permises à condition qu’elles n’aient pas d’impact significatif sur le milieu naturel.

La gestion opérationnelle de ces territoires serait sous la responsabilité de la direction régionale de l’analyse et de l’expertise Bas-Saint-Laurent et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs. Les intervenants locaux et régionaux seraient invités à participer à la gestion selon les modalités établies par la direction régionale du Ministère.

– 30 –

 

SOURCE : Julie Olivier
Conseillère en communication
Téléphone : 418   643-7447, poste 539
Sans frais : 1 800 463-4732

 

 
Retour au haut
 



© Droits de propriété intellectuelle