logo Aller au contenu
Participer au BAPE

Votre contribution est essentielle à nos travaux

Seul le ministre responsable de l'Environnement confie des dossiers au BAPE.  La majorité de ceux-ci découlent de la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement prévue à la Loi sur la qualité de l’environnement.

L'avis de projet et l'étude d'impact de l'initiateur

Par l'initiateur

Avant qu’un dossier soit confié au BAPE, il doit répondre aux exigences du ministre responsable de l’Environnement. Pour ce faire :

  • l’initiateur avise le ministre de son intention de réaliser un projet;
  • le ministre indique, dans une directive, les éléments que doit contenir l’étude d’impact;
  • l’initiateur publie un avis annonçant le début de l’évaluation environnementale du projet ainsi que le dépôt de l’avis de projet et de la directive au Registre des évaluations environnementales  Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Participez dès cette étape Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. :

  • vous avez alors 30 jours pour transmettre au ministre les enjeux que l’étude d’impact devrait aborder;
  • le ministre transmet ensuite à l’initiateur les enjeux qui devront être pris en compte dans l’étude d’impact et les publie au Registre;
  • au moment du dépôt de l'étude d'impact par l’initiateur, celle-ci est publiée au Registre;
  • les ministères concernés vérifient si l'étude d'impact respecte les exigences de la directive. À la suite de cette vérification, le Ministère peut exiger que l’initiateur précise davantage certains aspects.

L'annonce de la période d'information publique

Par le ministre
  • une fois l'étude d'impact jugée recevable, le ministre demande ensuite à l’initiateur de publier un avis annonçant le début de la période d'information publique;
  • le ministre demande au BAPE d’annoncer le début d'une période d’information publique de 30 jours;
  • lorsque l’étude d’impact est jugée recevable et que la tenue d’une audience publique apparaît inévitable, le ministre peut confier au BAPE la tenue d'une audience sans qu’il y ait eu une période d’information.

Le déroulement d'une période d'information publique

Par le BAPE

La période d’information publique consiste à informer les citoyens sur le projet et sur ses répercussions sur le milieu. Au cours de cette période de 30 jours :

  • la documentation est disponible en format papier dans un ou des centres de consultation temporaires situés dans la région du projet ainsi qu’au BAPE;
  • le BAPE tient une séance publique d’information  où l’initiateur présente son projet et les citoyens peuvent poser des questions;
  • c’est au cours de cette période de 30 jours qu’une personne, un groupe, un organisme ou une municipalité peut demander au ministre, par écrit, une consultation publique ou une médiation.

Une fois la période d’information publique terminée, le BAPE transmet un compte rendu factuel au ministre et le rend disponible sur son site Web.

Le public ne demande pas de consultation

Si le ministre n’a pas reçu de demande de consultation publique ou de médiation, jugée recevable, le rôle du BAPE prend fin et le Ministère poursuit son analyse environnementale du projet.

Le public demande à être consulté

Le ministre transmet au BAPE les demandes de consultation jugées recevables. Le BAPE lui recommande, dans les 20 jours suivant la fin de la période d’information, le type de mandat qui devrait lui être confié.

Selon la demande du ministre, le BAPE réalise l'un des mandats suivants :

Audience publique

Elle se déroule sur une période de 4 mois et se tient en deux parties auxquelles tout citoyen peut participer.

En savoir plus

Consultation ciblée

Elle se déroule sur une période de 3 mois et comprend une seule partie à laquelle tout citoyen peut participer.

En savoir plus

Médiation

Elle se déroule sur une période de 2 mois. Ces séances ne sont pas publiques et seuls les demandeurs peuvent y participer.

En savoir plus

Remise du rapport au ministre

Par le BAPE

En s'appuyant sur le rapport du BAPE et sur l'analyse de son ministère, le ministre formule ses recommandations au Conseil des ministres, à qui revient la décision d'autoriser le projet, d'exiger des modifications ou de le refuser.

Recommandations au Conseil des ministres

Par le ministre responsable de l'Environnement

C’est en s’appuyant sur l’analyse environnementale effectuée par son  ministère et sur le rapport du BAPE que le ministre formule ses recommandations au Conseil des ministres, à qui revient la décision d’autoriser ou non le projet.

Autres types de mandats

Le BAPE peut également se voir confier d'autres types de mandats :

  • Enquête en vertu de la Loi sur la qualité de l'environnement (art. 6.3 et 95.15)
  • Aires protégées : consultation du public en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel (art. 39)
  • Consultation en vertu de toute autre loi ou entente, notamment :
    Loi sur les parcs (art. 4)
  • Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (art. 19)
  • Le développement de l'énergie éolienne dans les MRC en vertu de l'entente intervenue entre le BAPE et le ministre responsable de l'Environnement

Découvrir les dossiers du BAPE

Cette page présente l'ensemble des dossiers confiés au BAPE. Nous vous invitons à porter une attention particulière aux dossiers EN COURS.

En savoir plus