logo Aller au contenu

Bureau d'audiences publiques sur l’environnement

Dossier du BAPE

Projet d’agrandissement du parc de réservoirs de Cepsa Chimie à Bécancour

Par : Cepsa Chimie Bécancour inc.

Thème

Industries

Dates

Du 30 juin au 30 juillet 2020

Type

Période d'information

Résumé du dossier

La compagnie Cepsa Chimie Bécancour inc. (CCB) est une entreprise pétrochimique qui opère une usine de production d’alkylbenzène linéaire (ABL) dans le Parc industriel et portuaire de Bécancour depuis plus de 20 ans. Elle souhaite construire un nouveau parc à réservoirs sur le terrain vacant à l’ouest de son usine existante afin de répondre à la demande tant auprès des clients existants que chez de nouveaux clients aux États-Unis et au Mexique.

Ce parc comprendrait cinq nouveaux réservoirs, soit deux de benzène de 4 680 m3 chacun, deux d’ABL de 4 540 m3 chacun et un d’alpha-oléfines (AO) de 7 850 m3, pour une capacité d’entreposage additionnelle de 26 300 m3. Ils seraient aménagés dans une digue de rétention dont la capacité serait de 125 % du volume du plus gros réservoir. Les trois matières (le benzène, l’ABL et l’AO) sont déjà utilisées chez CCB, mais le projet permettrait à CCB de produire différentes variétés d’ABL.

Le benzène serait dorénavant transporté à Bécancour par navire à partir de la maison mère du Groupe Cepsa en Espagne. Le projet comprendrait donc l’ajout de deux conduites pour relier l’usine et le port de Bécancour. Une conduite permettrait l’acheminement du benzène du port de Bécancour à l’usine, tandis que l’autre permettrait d’acheminer l’AO reçu à l’usine par train vers le port de Bécancour.

Selon l’initiateur, le projet pourrait être scindé en deux ou trois phases, sur un horizon de dix à quinze ans, ou être réalisé en une seule phase. Le coût total du projet est estimé à 25 M$.

Les répercussions prévues par l’initiateur et les mesures d’atténuation proposées dans l’étude d’impact

Selon l’étude d’impact, la phase de construction du projet pourrait générer des impacts sur l’habitat du poisson et sur l’habitat d’oiseaux à statut particulier, ainsi que sur la qualité des eaux de surface causés notamment par l’augmentation des matières en suspension dans l’eau. L’initiateur s’engage à éviter la période de reproduction du poisson pour les travaux de construction, à vider la digue de rétention en fonction de l’habitat du poisson et à respecter la bande riveraine. Pour l’impact sur les oiseaux, une vérification sera faite quant à la présence de nids et la période des travaux serait ajustée pour éviter la période de nidification de ces oiseaux. L’initiateur s’engage aussi à contrôler la qualité des eaux de ruissellement avec un réseau de drainage, c’est-à-dire à mettre en place une barrière à sédiments et à conserver une zone tampon pour éviter que les sédiments ne se retrouvent dans les cours d’eau.

Pendant l’exploitation, le projet pourrait avoir des impacts sur le maintien de la qualité de l’habitat du poisson en lien avec la gestion des eaux de ruissellement. L’initiateur propose d’effectuer le contrôle de la qualité des eaux de ruissellement à l’aide d’un réseau de drainage. Il s’assurerait également que l’eau captée par la digue de rétention des réservoirs soit rejetée avec un débit moyen pour éviter l’impact sur le poisson.

Enfin, en ce qui a trait aux risques industriels que présentent la manipulation et l’entreposage d’un plus grand volume de matières dangereuses, CCB propose de mettre à jour son plan de mesures d’urgence en tenant compte des nouveaux équipements et des nouveaux scénarios. Deux des trois substances impliquées dans le projet (AO et ABL) sont de faible dangerosité, mais le benzène représente plus de risques et une fuite majeure pourrait causer un nuage toxique. Le plan de mesures d’urgence municipal serait déployé et la population serait avisée par le système d’alerte municipale. Les effets de l’explosion d’un nuage de gaz inflammable seraient restreints au site de l’usine et les zones résidentielles n’en seraient pas affectées. De plus, afin d’éviter la dispersion du benzène en milieu aquatique en cas de déversement, deux mesures d’atténuation sont prévues : la Société du parc industriel du Port de Bécancour ajouterait une rétention à sa station de transbordement liquide, alors que CCB installerait des estacades dans le fleuve en aval du navire lors du transbordement de chaque livraison de benzène.

Consulter la documentation du dossier

carte

Pour joindre l'équipe du BAPE

parc-cepsa-becancour@bape.gouv.qc.ca

Séance publique d'information

Le 15 juillet 2020
15
JUILLET
2020

Séance publique d'information - Projet d’agrandissement du parc de réservoirs de Cepsa Chimie à Bécancour

La séance publique d'information se tiendra sur Internet. Elle sera diffusée dans notre site Web et sur notre page Facebook. Vous pourrez poser vos questions en direct à l'adresse courriel parc-cepsa-becancour@bape.gouv.qc.ca par Facebook et par téléphone au 1 800 463-4732. Notez qu'un certain délai est possible avant que vos questions soient retransmises. Merci pour votre compréhension et pour votre participation aux travaux du BAPE!

Date limite du dépôt des demandes de consultation publique ou de médiation

Le 30 juillet 2020
30
JUILLET
2020

Date limite du dépôt des demandes de consultation publique ou de médiation - Projet d’agrandissement du parc de réservoirs de Cepsa Chimie à Bécancour

Vous considérez que l’information est insuffisante pour évaluer le projet? Vous voulez exprimer vos préoccupations ou encore avoir l’occasion de donner votre opinion?

Diffusion du compte rendu

Le 12 août 2020
12
AOÛT
2020

Diffusion du compte rendu - Projet d’agrandissement du parc de réservoirs de Cepsa Chimie à Bécancour

Documentation du dossier

Pour vous informer des détails et des enjeux du dossier, nous vous invitons à consulter la documentation de départ. Au cours de l’audience publique, vous trouverez également dans cette section les réponses aux questions ainsi que les documents demandés par la commission d’enquête aux personnes-ressources et à l’initiateur. Les mémoires des participants et les transcriptions des séances y sont également disponibles.

Consulter la documentation du dossier
L'équipe du BAPE

Personnel assigné

  • Sophie-Anne Tremblay Conseillère en communication