logo Aller au contenu

Bureau d'audiences publiques sur l’environnement

Dossier du BAPE

Projet d’augmentation de la capacité d’entreposage des résidus et des stériles miniers à la mine de fer du lac Bloom

Par : Minerai de fer Québec

Thème

Mines

Dates

Du 9 juillet au 24 août 2020

Type

Période d'information

Région

Côte-Nord

Résumé du dossier

La mine de fer du lac Bloom, exploitée par Minerai de fer Québec (MFQ), est localisée sur la Côte-Nord, à 13 km à l’ouest de la municipalité de Fermont. Avec la découverte de nouvelles réserves exploitables et l’extension autorisée de la fosse en 2012, l’initiateur du projet souhaite augmenter la capacité d’entreposage des résidus et des stériles miniers afin de poursuivre l’exploitation de la mine. La construction des infrastructures permettrait une hausse de la production annuelle de 8,5 à 16 millions de tonnes (Mt) de concentré de fer. 

Les résidus et les stériles miniers seraient entreposés à la fois dans les infrastructures actuelles et dans celles projetées. Les agrandissements proposés comprennent une superficie additionnelle d’entreposage pour les résidus miniers grossiers, HPA-Nord, l’ajout de deux haldes[1] à stériles, halde Sud-Ouest et halde Sud, ainsi que l’expansion de la halde Triangle. La construction de nouvelles digues et de nouveaux bassins serait également nécessaire afin de pouvoir contenir l’eau, qui serait ensuite traitée avant d’être rejetée dans le milieu récepteur. 

Les stériles seraient transportés par camion jusqu’aux sites d’entreposage, où ils seraient empilés en hauteur par palier afin de limiter l’empreinte au sol. Les résidus miniers seraient, quant à eux, séparés. Les résidus humides seraient acheminés vers un parc à résidus humides par pompage, tandis que les résidus grossiers, une fois asséchés, seraient acheminés vers un parc à résidus grossiers où ils pourraient être empilés sur une hauteur plus importante.

Les travaux de construction des nouvelles infrastructures débuteraient en 2021 et le coût du projet est d’environ 50 M$. En période d’exploitation, les coûts sont estimés à 621 M$ et les coûts de fermeture à 100 M$. La durée de vie de la mine du lac Bloom est estimée à 20 ans (2020 à 2040).

Les répercussions prévues par l’initiateur et les mesures d’atténuation proposées dans l’étude d’impact

Selon l’étude d’impact, le projet aurait des impacts sur la qualité de l’air notamment par l’émission de poussières et de gaz à effet de serre. MFQ propose d’utiliser, au besoin, un abat-poussière sur les voies de circulation pour accéder aux sites à aménager. En phase d’exploitation, les parcs à résidus et les haldes à stériles seraient revégétalisées progressivement. Le régime hydrologique et la qualité de l’eau de surface seraient également altérés par le projet. En phase de construction, le rétablissement des écoulements temporairement perturbés serait réalisé progressivement afin d’éviter les variations brusques de débit.

Pour le milieu biologique, la modification et la destruction d’habitats propices à la faune benthique, aux poissons, aux reptiles et aux amphibiens, aux oiseaux, ainsi qu’à certains mammifères, dont le caribou forestier, sont prévues. Les mesures d’atténuation proposées sont, entre autres, de capturer et de transférer les poissons vers un plan d’eau qui ne sera pas affecté par le projet, d’effectuer les travaux en dehors de la période de nidification des oiseaux et de mettre en œuvre un plan d’action en cas de présence d’un caribou à proximité de la mine. Des plans de compensation pour les pertes d’habitats du poisson et de milieux humides seraient également élaborés par MFQ.

En ce qui a trait au milieu humain, les phases de construction et d’exploitation généreraient une augmentation du niveau de bruit en périphérie de la zone des travaux et des nouvelles installations. L’initiateur prévoit notamment mettre en place un système de réception, de gestion et de suivi des plaintes permettant à une personne médiatrice d’intervenir auprès des plaignants et d’appliquer les mesures correctives nécessaires. La perturbation des activités de villégiature est également prévue, mais l’initiateur du projet prévoit, entre autres, relocaliser et améliorer certains tronçons du sentier de motoneige et de VTT, en plus de mettre sur pied un comité composé des villégiateurs directement concernés par les nouvelles infrastructures.

Enfin, le projet permettrait de créer 375 nouveaux emplois, en plus de consolider 500 postes permanents. Pour combler les nouveaux emplois, MFQ prioriserait l’embauche de travailleurs et d’entreprises de Fermont, des communautés innues de Uashat mak Mani-Utenam et de Matimekush – Lac-John ainsi que de la région de la Côte-Nord.

[1] Amoncellement formé par les stériles issus de l’extraction du minerai.

Consulter la documentation du dossier

carte

Pour joindre l'équipe du BAPE

mine-lac-bloom@bape.gouv.qc.ca

Séance publique d'information

Le 29 juillet 2020
29
JUILLET
2020

Séance publique d'information - Projet d’augmentation de la capacité d’entreposage des résidus et des stériles miniers à la mine de fer du lac Bloom

La séance publique d'information se tiendra sur Internet. Elle sera diffusée dans notre site Web et sur notre page Facebook. Vous pourrez poser vos questions en direct à l'adresse courriel mine-lac-bloom@bape.gouv.qc.ca, par Facebook et par téléphone au 1 800 463-4732, poste 6. Notez qu'un certain délai est possible avant que vos questions soient retransmises. Merci pour votre compréhension et pour votre participation aux travaux du BAPE!

19h30 – Webdiffusion

Date limite du dépôt des demandes de consultation publique ou de médiation

Le 24 août 2020
24
AOÛT
2020

Date limite du dépôt des demandes de consultation publique ou de médiation - Projet d’augmentation de la capacité d’entreposage des résidus et des stériles miniers à la mine de fer du lac Bloom

Vous considérez que l’information est insuffisante pour évaluer le projet? Vous voulez exprimer vos préoccupations ou encore avoir l’occasion de donner votre opinion?

Diffusion du compte rendu

Le 2 septembre 2020
2
SEPTEMBRE
2020

Diffusion du compte rendu - Projet d’augmentation de la capacité d’entreposage des résidus et des stériles miniers à la mine de fer du lac Bloom

Documentation du dossier

Pour vous informer des détails et des enjeux du dossier, nous vous invitons à consulter la documentation de départ. Au cours de l’audience publique, vous trouverez également dans cette section les réponses aux questions ainsi que les documents demandés par la commission d’enquête aux personnes-ressources et à l’initiateur. Les mémoires des participants et les transcriptions des séances y sont également disponibles.

Consulter la documentation du dossier
L'équipe du BAPE

Personnel assigné

  • Alexandra Barbeau Conseillère en communication